Expertise immobilière à Uzès : quelles sont les obligations du spécialiste engagé pour opérer la démarche ?

Publié le 28 December 2023
Expertise immobilière à Uzès : quelles sont les obligations du spécialiste engagé pour opérer la démarche ?

Une expertise immobilière est une démarche complexe qui nécessite des connaissances théoriques et pratiques spécifiques. Sa réalisation incombe exclusivement à l’expert immobilier. Ce dernier doit respecter les consignes établies dans la Charte de l’expertise en évaluation immobilière lors de la réalisation de sa mission. Le document édicte également ses obligations. Au nombre de trois, voici de quoi il s’agit.

Une obligation de confidentialité

Lors d’une expertise immobilière à Uzès comme ailleurs, l’expert ne doit délivrer les résultats de son évaluation qu’au propriétaire du bien mis en jeu. Cet impératif manifeste son respect pour le secret professionnel dans le cadre de son obligation de confidentialité. Il ne peut enfreindre cette règle qu’avec l’accord de son client.

Pour rappel, l’expert doit fournir un compte-rendu détaillé à l’issue de sa mission. Ses constats doivent être justifiés.

L’obligation d’impartialité et d’indépendance

Pour garantir la fiabilité de son expertise, le spécialiste doit tenir une obligation d’impartialité et d’indépendance durant sa réalisation. Pour cela, il ne doit avoir aucun lien de quelque sorte avec le propriétaire du bien à expertiser. Il en est de même avec la propriété proprement dite. De cette manière, il pourra évaluer le bien de la manière la plus objective possible. 

Notez que cet impératif rejoint celui de la neutralité imposée par le code de déontologie que l’expert doit aussi respecter.

L’obligation de moyens

En acceptant d’expertiser un bien, le spécialiste doit respecter une obligation de moyens afin d’achever sa mission à temps et conformément aux exigences de son métier. Il doit notamment se rendre disponible pour se consacrer à sa tâche. Il doit disposer des éléments matériels indispensables à sa réalisation. 

Cet impératif s’accompagne du respect de ses engagements. Il doit, par exemple, tenir les délais prédéfinis dans le mandat d’expertise qu’il a signé avec le propriétaire du bien.